Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bilan lecture mai 2022

 

Bonjour tout le monde,

 

Je vous retrouve avec plaisir pour le bilan lecture du mois écoulé. Un mois de mai qui a encore été accompagné de nombreuses lectures pour mon plus grand bonheur !

 

Si vous vous demandez pourquoi je lis autant (parce que ça peut paraître impressionnant pour quelqu'un qui ne lit pas), je vous renvoie vers mon précédent article "10 bonnes raisons de lire" qui vous expliquera tout 😉

 

 

Panique à Wahlbourg

Naëlle CHARLES

Editions L'ARCHIPEL

Parution : avril 2022

 

 

J'ai démarré le mois de mai avec le premier tome d'une nouvelle saga cosy mystery alsacienne que j'avais reçu dans le cadre d'une Masse Critique privilégiée Babelio et que j'ai lu en lecture commune de groupe organisée par @triple_l_de_mag.

 

Léopoldine Courtecuisse travaille en tant que coiffeuse dans le petit village alsacien de Wahlbourg. Elle adore son métier, bien qu'épuisant en plus de son rôle de maman de deux adolescents ingrats et en plein dans l'âge bête dont elle s'occupe depuis que leur père l'a quittée pour sa jeune soeur. Un soir elle tombe avec horreur nez à nez avec le corps sans vie d'une caissière sur le parking de l'hypermarché du coin. Grande passionnée de séries policiers, voilà l'occasion rêvée pour elle de jouer à l'apprentie flic et de tenter de résoudre ce mystère. Le lieutenant Delval voit d'un mauvais oeil son côté fouineuse et est persuadé qu'elle va perturber son enquête mais il se rend rapidement compte que sa position de coiffeuse qui connaît tous les secrets du village peut finalement s'avérer être un atout ! C'est ainsi qu'ils vont s'associer ... pour le meilleur et pour le pire.

 

J'ai beaucoup aimé ce premier tome qui met en avant un duo insolite entre un flic pas très aimable (pour ne pas dire antipathique) et une coiffeuse qui n'a pas la langue dans sa poche et qui se prend pour une Miss Marple alsacienne. Elle est épuisée par son rôle de maman d'adolescents et ne s'en cache pas ! J'ai beaucoup aimé son humour et sa façon de s'approprier l'enquête alors qu'elle n'avait pas à s'en mêler. Vivement le tome deux car j'ai l'impression qu'il va se passer pas mal de rebondissements. 

 

A noter cependant que Léopoldine comme ses enfants ont un vocabulaire assez fleuri qui ne plaira pas à tout le monde c'est certain, mais qui selon moi collait bien à leurs personnalités respectives ! Ils se lancent des vacheries au visage sans problème ... J'aurais également souhaité avoir un peu plus de références à l'Alsace et pourquoi pas des expressions locales qui auraient rajouté une note d'humour mais peut-être cela sera le cas dans le prochain tome 😉

 

=> Une citation qui m'a marquée : "Les gens n'ont sur vous que le pouvoir que vous voulez bien leur accorder.(page 330)

 

 

Marguerite

Jacky DURAND

Editions FOLIO

Parution : avril 2022

 

 

J'ai poursuivi le mois avec ce court roman reçu en épreuves non corrigées de la part des éditions Folio. Je ne connaissais pas du tout l'ouvrage mais j'avais un autre roman de l'auteur dans ma wishlist donc je me suis dit pourquoi pas !

 

Août 1939, Marguerite vient de se marier avec Pierre son grand amour avec qui elle vit dans une petite maison de l'est de la France. Un bonheur de courte durée car ce dernier se retrouve mobilisé un mois seulement après leur mariage. Une épreuve difficile comme l'un comme pour l'autre qui vont devoir apprendre à vivre seuls, chacun de leur côté. Ce qu'ils ignorent c'est qu'il s'agira plus de survie que de vie, la guerre étant bien plus longue que prévue. Pour survivre justement, Marguerite doit travailler et c'est à la poste qu'on lui propose un emploi où elle noit sa solitude dans des corvées ingrates. Son désespoir est sans fin et elle doute de revoir un jour Pierre dont elle a eu des nouvelles peu réjouissantes. Mais un jour, elle rencontre Franz, un soldat allemand qui va faire vaciller ses certitudes et son coeur. 

 

L'intrigue est assez facile à deviner d'autant plus que le récit est très court. Il rend un bel hommage à toutes ces femmes à qui la guerre a pris leurs maris et qui ont dû continuer à faire tourner le pays dans la douleur et la solitude. J'ai trouvé la structure du récit originale car on démarre avec une scène terriblement traumatisante en 1944 puis on repart quelques années en arrière pour voir ce qui s'est passé avant dans la vie de Marguerite.

 

Je n'ai cependant pas réussi à m'attacher à cette dernière car tout allait vite et les événements s'enchaînaient sans réelle fluidité. J'ai eu une impression de survol en accéléré tout du long, ce qui ne m'a pas permis de ressentir de réelles émotions, me contentant d'être simple spectatrice de quatre ans de sa vie ... J'ai aussi trouvé que ce roman historique manquait de détails et c'est donc une déception pour moi même si j'aurais aimé l'aimer 😕

 

=> Une citation qui m'a marquée : "C'est un homme, les hommes ne disent pas.(page 69)

 

 

Odette et le taxi jaune

Isabelle ARTUS

Editions CHARLESTON

Parution : février 2022

 

 

On passe à un service presse des éditions Charleston avec ce roman à la couverture très attirante et au titre mystérieux !

 

Odette a travaillé toute sa vie en tant que costumière de théâtre. Depuis qu'elle est à la retraite elle se livre à un petit jeu qui consiste à aller tous les vendredis à Roissy et à s'inventer des vies et des voyages devant le tableau d'affichage des départs. C'est son ami et complice de toujours, Maurice, qui la conduit dans son taxi jaune le matin et la ramène chez elle aux Buttes-Chaumont le soir. Mais un soir Odette n'est pas là et sa petite-fille Marie-Soleil est morte d'inquiétude. Avec Maurice, qui n'est autre que son parrain, ils vont prévenir la police et c'est accompagnés de Ludovic, un policier mis au placard, qu'ils vont partir à sa recherche à bord du taxi. Ils feront en chemin la rencontre d'une Arménienne centenaire qui va leur faire des révélations surprenantes sur Odette, qu'ils ne connaissaient finalement pas aussi bien qu'ils ne le pensaient ...

 

Ce roman a été une jolie découverte qui mêle secrets de famille et Histoire puisqu'on apprend des choses sur l'Arménie et le Paris occupé. On s'attache à cette grand-mère excentrique et pas comme les autres ainsi qu'au trio qui va se lancer à sa recherche. Si vous avez envie d'évasion et de voyages c'est le roman qu'il vous faut et si vous vous intéressez encore en plus à la mode et aux coulisses des métiers en lien avec la couture vous allez vous régaler ! On croise même dans la partie passée des personnalités aujourd'hui célèbres dans la haute couture lorsqu'elles étaient encore jeunes 😉

 

Même si la partie passée aurait méritée quelques pages supplémentaires je l'ai autant aimée que la partie présent et c'est plutôt rare lorsqu'il y a une double temporalité !


=> Une citation qui m'a marquée : "Faire taxi, c'est comme être barman, c'est récolter l'avis des gens sans avoir rien demandé.(page 104)

 

 

Miss Austen

Gill HORNBY

Editions HAUTEVILLE

Parution : août 2021

 

 

On passe à ce roman à la superbe couverture que je m'étais offert l'an dernier et gardé spécialement pour le printemps. Je l'ai lu en lecture commune avec @citrouille_et_cannelle 🙂

 

Nous sommes en 1840 et Cassandra Austen est légataire de sa soeur Jane, décédée une vingtaine d'années plus tôt. Elle est de retour dans le village de Kintbury dans la campagne anglaise où elle s'apprête à passer quelques jours chez Elizabeth Fowle, une amie de la famille. Mais la véritable raison de sa venue se porte sur la correspondance cachée dans un recoin du presbytère que sa soeur entretenait avec cette dernière et qui contient bien des secrets. Désireuse de les préserver et de protéger la réputation de sa soeur qu'elle a aimé plus que tout et de sa famille elle n'a d'autre choix que de mettre la main dessus. Une fois les lettres en sa possession Cassandra se remémore des souvenirs heureux et d'autres un peu moins de son passé avec sa soeur, se demandant si ces lettres devraient être brûlées ou au contraire partagées ❤

 

Ce roman met en avant la superbe histoire d'amour entre deux soeurs, l'une célèbre et malade et l'autre lui ayant dédié sa vie. Cassandra a été à la fois la confidente, l'amie et l'infirmière de Jane et de voir que même après sa disparition elle tente encore de la protéger m'a beaucoup émue. Suivre ses dernières années également et cela m'a encore plus donné envie de découvrir l'intégralité de son oeuvre (je ne suis de loin pas à jour) ! Ces fameuses lettres ont réellement existé mais très peu en connaissent le contenu et l'autrice nous permet d'imaginer ce qu'elles auraient pu contenir, ce que j'ai là encore trouvé très beau. J'ai aussi beaucoup aimé en découvrir plus sur les moeurs et codes de l'époque de la Régence, notamment sur la place de la femme et en particulier de la femme célibataire, que ce soit par choix ou non. Si vous aimez les romans classiques celui-là pourrait vous plaire !

 

J'ai cependant ressenti des longueurs dans la première moitié du récit qui m'ont un peu fait peur mais je me suis accrochée et cela valait vraiment le coup, je ne regrette pas !

 

=> Une citation qui m'a marquée : "Vous savez bien qu'étant moi-même pleine de défauts, j'en supporte mal l'absence chez les autres.(page 247)

 

Les égarés

Zoe BRISBY

Editions MICHEL LAFON

Parution : mai 2022

 

 

J'avais rencontré Zoe Brisby l'an dernier au Festival du livre de Colmar et quel plaisir lorsqu'elle m'a contactée pour me proposer de recevoir en avant-première son nouveau roman afin de découvrir sa plume 😃

 

Ils sont sept et ne se connaissent pas. Leurs seul point commun est d'avoir été invités à participer à un stage de survie en Corse. L'occasion de dépasser leurs peurs et leurs limites et de passer un moment hors du commun ensemble. Mais ce qui devait initialement être une randonnée le long du GR20 se transforme rapidement en cauchemar lorsque leur guide disparaît sans laisser de traces. A-t-il été kidnappé ou dévoré par un ours ? D'ailleurs y a-t-il des ours en Corse ? Est-ce que c'était un piège qu'il leur avait tendu ? C'est avec toutes ces questions en tête qu'ils vont devoir allier leurs forces pour survivre et retrouver leur chemin !

 

Pour une première lecture d'un roman de l'autrice c'est une réussite puisque j'ai passé un super moment en compagnie de ces sept personnages attachants (certains plus que d'autres évidemment) qui m'ont donné l'impression de faire partie des leurs et de vivre une aventure de type Koh-Lanta à la sauce corse ! Je m'attendais à rire et à être dépaysée et c'était le cas mais j'ai aussi trouvé un petit côté thriller et psychologique vraiment sympa. Je suis passée par toutes les émotions avec eux et c'est bien simple : lorsque les personnages avaient faim j'avais faim, lorsqu'ils avaient froid j'avais froid ... Je me souviendrai longtemps de ce stage je vous le dis !

 

=> Une citation qui m'a marquée : "Oui, la vie peut être dangereuse, mais elle peut aussi être magnifique.(page 327)

 

 

Un si bel horizon

Françoise BOURDIN

Editions PLON

Parution : mai 2022

 

 

On reste en Corse si vous le voulez bien avec le nouveau roman de Françoise Bourdin, une autrice que j'aime beaucoup et dont sa nouvelle maison d'édition Plons m'a proposée de le recevoir en avant-première 😍

 

L'hôtel Bleu Azur est devenu avec les années l'un des fleurons de l'hôtellerie corse. Tenu par le clan Bartoli et plus particulièrement par Lisandra depuis le décès du patriarche Ettore il fait la fierté de cette dernière qui entend bien le faire prospérer coûte que coûte. Mais la concurrence des grands groupes hôteliers est difficile à gérer en plus d'une sortie de crise sanitaire éprouvante et d'une clientèle aisée toujours plus exigeante. Mais Lisandro peut toujours compter sur le soutien de ses enfants pour l'épauler. Tous sauf un, Orso, qui bien que toujours présent cause plus de soucis à sa famille qu'il ne l'aide en raison de son tempérament borderline. C'est au fil des semaines et de leur vie familiale et professionnelle que les Bartoli vont vous raconter leur histoire !

 

Vous l'aurez compris on parle d'été et de soleil dans ce roman qui met en avant un clan corse plus uni et soudé que jamais qui tente de gérer le patrimoine hôtelier familial tout en tenant compte des avis de chacun de ses membres. L'aînée a du mal à accepter que le monde change et que les technologies évoluent tandis que la jeune génération a du mal à se faire sa place et à faire accepter ses idées de changement. Une thématique intéressante et rament abordée dans les romans alors qu'elle peut tous nous toucher un jour ! Même s'il ne se passe pas énormément de rebondissements et qu'il y a beaucoup moins de secrets de famille dans ce roman que dans d'autres de l'autrice j'ai quand même passé un bon moment de lecture avec cette famille qui est tout ce qu'il y a de plus normale. Une famille qui s'aime, qui se chamaille, qui s'engueule parfois, mais qui se réconcilie toujours ...

 

=> Une citation qui m'a marquée : "La boussole la plus fiable était de se faire confiance. Et, par-dessus tout, d'aimer.(page 261)

 

 

Cadavres à l'écossaise

Marilou ROUGE

Editions CITY

Parution : mars 2022

 

 

Quand l'autrice m'avait contactée pour me proposer de découvrir ce nouveau cosy mystery à la sauce écossaise j'avais immédiatement dit oui, étant une grande fan du genre.

 

Mona Morgan travaille en tant que designer d'intérieur à Londres où elle peine à décrocher des contrats. Un jour, sa meilleure amie excentrique réussit à lui en décrocher un dans un vieux château au fin fond de l'Ecosse qu'elle va devoir rénover. Mais sur place le château ressemble plus à un tas de pierre médiéval et les habitants voisins ne sont pas du tout accueillant avec elle, lui donnant encore un coup en plus au moral alors qu'il ne va déjà pas très bien. Mais les contrats ne courent pas les rues et c'est l'âme en peine qu'elle démarre sa mission qui ne va pas tout à fait se dérouler comme prévu. En abattant une vieille cloison elle tombe horrifiée sur le cadavre d'une femme et lorsque la police locale qui n'a visiblement aucune envie de se fatiguer et de mener une enquête la suspecte elle décide de mener sa propre enquête aidée du séduisant châtelain 😉

 

En voilà un cosy mystery qui change ! Pour une fois c'est une designer d'intérieur qui mène l'enquête et on quitte la campagne anglaise pour la campagne écossaise. J'ai adoré le personnage de Mona qui n'a pas eu une vie évidente et qui peine à trouver du travail, mais aussi celui de sa meilleure amie qui m'a fait mourir de rire ! J'ai aimé la touche décorative et ce château qui est certes loin de ceux que l'on voit dans les contes de fées mais qui a tout de même son charme ainsi que la petite romance qui naît dans ce qui semble être un premier tome. S'il y a une suite je la lirai avec plaisir 🙂

 

Le côté cosy aurait peut-être pu être un peu plus accentué mais pour moi c'est le château qui faisait tout le charme de l'histoire donc je chipote !

 

=> Une citation qui m'a marquée : "N'ayez crainte, je crois que cette baraque a une surprise pour vous.(page 43)

 

 

Réputation

Lex CROUCHER

Editions PRESSES DE LA CITE

Parution : avril 2022

 

 

On passe à un service presse des Presses de la cité qui me tentait beaucoup pour son côté Bridgerton et sa référence à l'univers de Jane Austen (et on en parle de cette couverture ??).

 

Georgina Ellers est issue d'un milieu modeste. Lorsque ses parents avec qui elle ne s'entend plus très bien l'envoient passer l'été au fin fond de la campagne anglaise chez son oncle et sa tante elle est persuadée qu'elle va s'ennuyer, étant toute seule. Mais arrivée sur place elle fait la rencontre de Frances Campbell qui va rapidement la prendre sous son aile et lui présenter ses amis fêtards ! En rentrant dans leur monde fermé, Georgina va découvrir comment ces richissimes héritiers s'amusent durant des fêtes grandioses et extravagantes où le maître mot est la décadence ! Alcool, drogues et autres comportements décadents sont au programme et elle découvre tout ça d'un oeil ébahi. Mais comme hypnotisée, elle va se retrouver dans des situations dangereuses desquelles il va être très difficile de sortir ... Sa réputation et celle de sa famille arriveront-elles à être préservées ?

 

Si vous voulez la réponse à cette question il faudra lire le roman qui ne m'a malheureusement que moyennement convaincue. J'ai beaucoup aimé le début, plein d'humour, avec Georgina qui découvrait un nouvel univers et qui forcément provoquait des situations et dialogues très drôles. Je l'ai d'ailleurs trouvée touchante dans sa naïveté ! J'ai aussi beaucoup aimé la fin dont je ne vais évidement pas vous parler et l'ensemble des thèmes abordés (l'emprise, la manipulation, les dérives des différentes addictions citées ...) dont il faut parler pour éveiller les consciences.

 

Mais c'est malheureusement tout ce que j'ai de positif à dire puisque je n'ai pas réussi à m'accrocher à ces personnages détestables et à leurs comportements qui le sont tout autant 😬 Plusieurs scènes m'ont mises extrêmement mal à l'aise car ce n'est pas du tout ma définition de l'amusement et d'autres m'ont carrément choquée ... Pour le côté Bridgerton on y est peut-être mais en version plus choquante, mais pour le côté Jane Austen désolé je ne vois vraiment pas. Une lecture très mitigée donc !

 

=> Une citation qui m'a marquée : "Il est si rare de trouver quelqu'un qui vous comprenne vraiment. Homme ou bête.(page 55)

 

 

Les naufragés du déluge

Christian LABORIE

Editions PRESSES DE LA CITE

Parution : février 2022

 

 

On poursuit avec une dystopie reçue des Presses de la Cité là encore. Un genre que je lis très peu mais étant curieuse je me suis lancée, d'autant plus que j'avais découvert la plume de l'auteur l'an dernier avec un autre roman et que j'avais bien aimé.

 

Nous sommes en 2060 et Simon et son épouse Lise vivent paisiblement avec leurs deux enfants dans un mas au pied des Cévennes. Cette vie paisible, quasi en autarcie, est une bénédiction pour eux qui adorent la nature. Mais la nature manque d'eau avec le dérèglement climatique et alors qu'une pluie s'abat sur la ville ils ne peuvent être que plus heureux encore. Cependant la pluie qui devait être passagère ne cesse de s'intensifier au fil des jours et inquiète la famille. L'eau monte et finit par tout dévaster sur son passage, les obligeant à s'organiser pour survivre. Face à une invasion de rats, au développement d'épidémies et aux vivres qui s'amenuisent arriveront-ils à s'en sortir ?

 

Je vous laisserai lire le roman pour le savoir mais moi je sais du coup 🤣 Blague à part le sujet est hautement sérieux et rarement abordé dans les romans alors que le dérèglement climatique nous touche et touchera tous demain (pour ne pas parler d'aujourd'hui). Si ce n'était pas déjà le cas avant la lecture je suis certaine qu'il peut éveiller les consciences et faire indirectement peur au lecteur qui du coup se sentira peut-être plus concerné par le sujet ! Je me suis prise d'affection pour cette famille qui va vivre de nombreuses péripéties sans avoir été préparée à quoi que ce soit et j'ai apprécié le fait que les chapitres soient plutôt courts car cela donnait encore plus de rythme et m'a permis de lire le roman très rapidement. La fin est très originale et ne plaira pas à tout le monde je m'en doute, mais cela ne m'a pas dérangée plus que ça.

 

Je note cependant des invraisemblances et facilités dans le récit (coucou le réseau qui disparaît et réapparaît pile quand les personnages en ont besoin 😅) mais je pense qu'il ne faut pas s'arrêter dessus et vraiment lire le roman pour sa thématique de fond.

 

=> Une citation qui m'a marquée : "Vision de cauchemar, prison sans barreaux pour condamnés innocents, victimes des temps modernes.(page 107)

 

 

Le manoir aux roses

Tracy REES

Editions CHARLESTON

Parution : avril 2022

 

 

Je pense qu'on est tous d'accord pour dire que cette couverture est juste sublime et que j'étais obligée de demander ce livre dans le catalogue Charleston vu le titre et ma passion pour les manoirs non ?

 

1895, Mabs Daley vient d'être embauchée en tant que dame de compagnie d'Abigail Finch dans un somptueux manoir. Un salaire correct et de quoi manger à tous les repas, bien loin de sa vie d'alors où elle trimait aux canaux pour un salaire de misère censé l'aider à se nourrir ainsi que ses nombreux frères et soeurs. Mais arrivée sur place Mabs déchante en découvrant les terrifiants accès de colère de sa maîtresse qui souffre d'une étrange maladie selon son mari et qui aurait jeté sa propre famille droit dans un scandale qui les aurait obligés à déménager. Devenue amie avec Olive Westallen, une jeune bourgeoise du voisinage qui l'aide à oublier ses tracas au manoir, Mabs tente de ne pas quitter son objectif de vue : garder le plus longtemps possible son emploi afin de mettre de l'argent de côté pour sa famille. Mais un jour un dilemme s'impose à elle : se taire et conserver les petits secrets des Finch ou mettre en péril son emploi en tentant de sauver les membres de la famille qui peuvent encore l'être ...

 

Amateurs de sagas familiales, secrets de famille et manoir ce roman est fait pour vous ! Malgré ses 500 et quelques pages je l'ai dévoré en un week-end tant cela a été un coup de coeur. Je me suis attachée à Mabs qui n'a pas eu une vie facile et qui a pourtant toujours continué à penser aux autres et notamment à ses frères et soeurs avant même de penser à elle. J'ai adoré l'ambiance victorienne aussi fascinante que terrifiante pour les femmes qui sont les héroïnes de cette histoire. On suit le destin de quatre d'entre elles qui vont finir par s'entrecroiser mais laissant la place à chacune d'avoir la lumière sur sa vie à tour de rôle. On parle d'espoir, de sororité et d'abnégation et au milieu du roman une révélation vient amener une tournure inédite au récit qui devient immédiatement haletant pour le lecteur qui veut connaître le fin mot de l'histoire coûte que coûte ! Une superbe lecture donc, que je vous recommande vivement.

 

=> Une citation qui m'a marquée : "Les anges gardiens prennent parfois des formes inattendues. Mais ils apparaissent toujours au bon moment.(page 48)

 

 

La révérence de l'éléphant

Laura TROMPETTE

Editions CHARLESTON POCHE

Parution : janvier 2022

 

 

S'il y a bien une autrice Charleston que j'avais hâte de découvrir c'est Laura Trompette dont j'entendais beaucoup parler avec ce roman que j'ai eu la chance de recevoir dans sa version poche de la part de la maison d'édition !

 

Marguerite attend patiemment le moment où elle pourra quitter son Ehpad cannois qui l'étouffe et dont les autres pensionnaires l'agace. Elle sait que son heure approche et les douleurs physiques quotidiennes le lui rappellent constamment, mais elle aimerait pouvoir mourir ailleurs et dans la dignité. Une seule mission devra être accomplie avant et elle y met un point d'honneur : redonner goût à l'amour à son petit-fils Emmanuel, photographe animalier en Tanzanie, qui s'est enfermé dans une solitude intense depuis la fin d'une relation amoureuse qu'il pensait éternelle. La solitude Roxanne la connaît bien aussi. Ex joueuse de poker professionnelle elle a tout plaqué pour trouver un sens à sa vie et se retrouver. Sa quête va la mener droit dans l'Ehpad de Marguerite qui ne sait pas encore à quel point cette rencontre imprévue va les bouleverser, tous les trois, à tout jamais ...

 

J'espère ne pas en avoir trop dit et vous avoir donné envie de découvrir ce roman qui a été un véritable coup de coeur pour moi et qui m'a bouleversée et tiré pas mal de larmes. Les sujets abordés sont durs : la fin de vie, la maladie, le deuil, les déceptions amoureuses ou encore la disparition des éléphants d'Afrique à cause du braconnage. On pourrait penser que cela fait beaucoup pour un seul roman et que le lecteur va forcément pleurer, mais on n'est pas dans le pathos. L'autrice nous raconte la vie, la vraie, avec ses moments parfois douloureux, la maladie et la perte d'êtres chers, la folie humaine aussi, qui détruit des espèces ... On a beau ne pas vouloir en entendre parler tout ça existe et je trouve que sa plume autant que son récit rendent le tout magnifique. Face à cette obscurité de la vie l'autrice apporte une touche de lumière à tout ça et la dose d'espoir dont tout un chacun a besoin pour traverser ces moments difficiles et pouvoir avancer. Ces personnages m'ont émue et je m'en souviendrai longtemps, autant que leurs engagements respectifs pour de jolies causes ❤

 

=> Une citation qui m'a marquée : "C'est courageux de se confronter à ce qui nous tétanise pour aider d'autres à ouvrir les yeux ...(page 263)

 

 

Une pilule difficile à avaler

Margot & Jean LE MOAL

Editions CALMANN LEVY

Parution : juin 2021

 

 

Si vous étiez déjà là l'an dernier vous savez que j'avais démarré cette saga cosy mystery mi alsacienne mi bretonne et que je l'avais beaucoup aimée. Il me tardait donc de lire le tome deux que je m'étais fait dédicacer à l'occasion du Festival du livre de Colmar à l'automne dernier.

 

Désormais bien installée dans la petite station balnéaire de Locmaria, Cathie Wald qui y a ouvert le restaurant "Bretzel et beurre salé" aspire à un peu de tranquillité. Son arrivée en Bretagne n'a en effet pas été de tout repos et elle ne s'est pas fait que des amis en y ouvrant son restaurant. Mais un jour, alors qu'elle se balade sur la plage près de sa maison, elle tombe nez à nez avec un cadavre rejeté par la mer qui vient bouleverser ses plans de tranquillité. Un de ses proches est arrêté par les forces de l'ordre et le village n'a de nouveau plus que son nom à la bouche, d'autant plus que depuis son arrivée en terres bretonnes un nouveau trafic de drogue sévit. Cathie qui n'a aucunement l'intention de se laisser accuser de tous les maux et de se voir attribuer tous les cadavres de la station balnéaire décide de mener l'enquête, aidée de ses amies les plus chères et de Yann, un journaliste qui l'aime en secret !

 

Quel plaisir de retrouver Locmaria, ses habitants (enfin pas tous haha) et surtout Cathie, plus déterminée que jamais à sauver son honneur tandis que tout le monde se ligue à nouveau contre elle comme dans le tome un. Elle se fait d'ailleurs pas mal malmenée dans ce tome qui est bien plus sombre en raison du trafic de drogue et de ce qui va s'en suivre. Un second tome qui est donc moins drôle et moins cosy par la force des choses mais qui a le mérite d'être haletant et d'aller de rebondissement en rebondissement jusqu'à la révélation finale que je n'avais pas vraiment vue venir (j'avais des pistes mais elles n'allaient pas dans le sens choisi par les auteurs). J'ai également adoré un animal qui fait son apparition aux côtés de Cathie et que j'adore déjà même si je ne vous en dis pas plus volontairement 😉 J'ai donc tout de même passé un bon moment de lecture même si ma préférence va au premier tome et j'ai hâte de lire le troisième que j'ai déjà en ma possession et qui s'annonce haut en couleur vu comment celui-ci se termine et l'information qu'on nous livre ...

 

Je note tout de même que le vocabulaire est toujours aussi fleuri et même si pour moi ce n'est pas dérangeant car je trouve que cela colle bien à l'ambiance et à ce qui se passe dans le récit je me doute bien que cela ne plaira pas à tout le monde !

 

=> Une citation qui m'a marquée : "La nature avait forcément des cadeaux à offrir à ceux qui acceptaient de les recevoir.(page 50)

 

Les recettes des dames de Fenley

Jennifer RYAN

Editions ALBIN MICHEL

Parution : mars 2022

 

 

J'avais tellement hâte de lire ce roman depuis que je l'avais acheté ! J'ai eu non seulement un coup de coeur pour la couverture mais aussi pour le résumé et c'est donc en compagnie de @je_lis_nous_lisons avec qui je partageais cette lecture commune que je me suis lancée.

 

Gwendolyn, Audrey, Nell et Zelda s'apprêtent à participer à une expérience incroyable : un concours de cuisine organisé par Churchill via les ondes de la BBC afin de divertir l'Angleterre ravagée par le Blitz et dont l'objectif est que la gagnante devienne la première femme à coanimer une émission radiophonique. Ces ménagères ont beau être de milieux différents leur passion commune est la cuisine et elles ont toutes de très bonnes raisons de vouloir gagner. Cependant nous sommes en 1942 et le pays est face à une pénurie alimentaire terrible et les candidates devront rivaliser d'inventivité pour proposer une entrée, un plat de résistance et un dessert chacune qui soient appétissants tout en poursuivant leurs vies de femmes en parallèle de la compétition !

 

Ce roman rejoint mes meilleures lectures de l'année car il m'a fait passer par tout un tas d'émotion et je ne me suis pas ennuyée à un seul moment ! Ces ménagères m'ont vraiment émue (au point d'en verser des larmes) de par leurs passés respectifs pas évidents du tout (on comprend que des personnes chères ne sont plus là ou au contraire sont là mais ne les aident pas) et leur volonté de s'en sortir au travers de ce concours et de cette passion commune pour la cuisine. Le concours apparaît comme une renaissance pour elles et les suivre dans ce cheminement avant, pendant et après était très beau. J'ai d'ailleurs adoré le mélange entre l'Histoire (ces concours ayant réellement existé durant la Seconde guerre mondiale et les personnages étant inspirés de vraies personnes), les destins de femmes et la gourmandise. J'ai été épatée par leur débrouillardise à une époque où la nourriture était très difficile à trouver et où il fallait souvent faire avec des substituts pas forcément appétissants sur le papier. Je me souviendrai longtemps de cette histoire et je n'ai qu'une hâte : me procurer le premier roman de l'autrice dont je peux déjà dire que j'adore la plume !

 

=> Une citation qui m'a marquée : "Elle eut soudain la certitude que c'était ça, la vie : prendre des risques, sortir des sentiers battus et lancer les dés pour voir si le score obtenu serait avantageux.(page 194)

 

 

Vers le soleil

Julien SANDREL

Editions LE LIVRE DE POCHE

Parution : mars 2022

 

 

Je voulais terminer le mois de mai avec ce court roman signé Julien Sandrel que j'avais reçu lors d'un envoi surprise de la maison d'édition avec ce joli éventail !

 

Tess est sur le point de partir en vacances en Toscane où l'attend sa fille Sienna qui y est déjà avec oncle Sacha. Mais avant cela elle souhaite rendre visite à une amie qui vit à Gênes afin de profiter de la douceur de vivre à l'italienne et du soleil. Mais le soleil est sur le point de s'assombrir car personne n'imaginait qu'à ce moment là une partie du pont Morandi s'effondrerait, enfouissant tous les habitants qui vivaient en-dessous sous les décombres et le béton. Un drame arrivé jusqu'aux oreilles de Sacha mais dont la petite Sienna ignore tout. Elle ne doit jamais être au courant et Sacha s'interroge : si Tess qui est portée disparue venait à disparaître que deviendrait Sienna ? Car il n'est pas réellement son oncle, seulement un acteur engagé pour jouer ce rôle depuis quelques années ... Entre mensonges, secrets, passé et présent, les liens du coeur et les liens du sang, je vous invite à découvrir leur histoire ...

 

C'est toujours agréable de finir le mois par un coup de coeur, d'autant plus lorsqu'il est court. Non pas que ce soit rare d'avoir des coups de coeur avec des romans courts mais c'est vrai que j'ai bien souvent ce sentiment de pages manquantes et ça n'a pas du tout été le cas ici. Je me suis attachée à ce trio qui cache ses failles et ses secrets et tente de s'en sortir suite à ce drame qui s'est réellement produit dans la ville de Gênes le 14 août 2018. Pourtant ça ne démarrait pas forcément bien car je me demandais comment la maman et l'acteur pouvaient délibérément mentir à la petite comme ça. Mais une explication est arrivée et là tout s'est éclairé. J'ai trouvé ça tellement beau et j'ai réalisé que certaines vérités n'ont pas besoin d'éclater au grand jour et que parfois la famille du coeur peut prendre toute la place dans une vie. Une belle histoire, émouvante et avec un rythmé addictif que je ne peux que vous conseiller de découvrir à votre tour.

 

=> Une citation qui m'a marquée : "S'autoriser à aimer, c'est construire dans sa mémoire de solides branches auxquelles se raccrocher lorsque tout tangue.(page 107)

 

Lectures du mois : 14

 

 

C'est donc quatorze romans, dont quatre coups de coeur, qui m'ont accompagnée durant ce mois de mai et j'en suis ravie car je n'ai eu qu'une déception et une lecture mitigée, ce qui fait un plutôt bon ratio ! 

 

J'ai fait de beaux voyages, vécu plein d'émotions diverses et variées et je serais curieuse de connaître les vôtres durant ce mois de mai 🙂

 

En attendant vos réponses dans les commentaires je vous souhaite de belles lectures !

 

 

XXX

 

 

Cécilia ♡

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Waouh c'est un très beau bilan ! J'adore les citations que tu mets pour chaque lecture, ma préférée est celle de Panique à Wahlbourg. Je n'ai lu aucun des romans dont tu parles mais Le Manoir aux roses me tente énormément ! De mon côté, j'ai lu 7 livres en mai et j'ai fait de belles lectures :)
Répondre
C
Je prends toujours grand soin à choisir les citations :)
M
Plusieurs lectures me tentent dans tes lectures du mois de mai : Les égarés, les recettes des dames de Fenley, la révérence de l'éléphant et cadavres à l'écossaise. Le tome 2 de Bretzel et beurre salé m'a un peu déçue comme je te l'ai dit sur Insta mais je lirai quand même le tome 3 rapidement! Bravo pour tes photos et surtout celle de Bretzel et beurre salé, la tarte flambée fait envie ;)
Répondre
C
Merci beaucoup :) J'adore prendre mes lectures en photo !
R
Bravo pour ce bilan 🤩<br /> De mon côté 10 romans lus, je suis très contente ce sont de belles lectures !
Répondre
C
Waouh c'est génial :D
Q
Encore une fois un très beau bilan! J'ai eu une lecture mitigée et deux magnifiques lectures. Après c'était des jolies lectures ☺️
Répondre
C
C'est l'essentiel :)