Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bilan lecture août 2022

 

Hello à tous, 

 

Quel bonheur de vous écrire ces lignes en sachant que nous serons le premier septembre au moment où l'article sera publié !

 

J'aime tellement cette période de rentrée qui annonce la fin de l'été et le début de l'automne avec les températures qui diminuent et le retour des lectures sous le plaid.

 

Et ça tombe bien car c'est de lecture qu'on va parler aujourd'hui dans cet article avec mon bilan du mois d'août qui a été riche en découvertes et qui a marqué l'annonce de ma participation à la première promotion des Voix Hurlevent dont je suis très fière 🙂

 

 

L'île du diable

Nicolas BEUGLET

Editions POCKET

Parution : septembre 2020

 

 

J'ai démarré le mois d'août avec le tome trois de cette trilogie que je traîne depuis un an et demi alors que je l'adore (allez comprendre pourquoi 😅). C'est en compagnie de @meslivresdepoche que je l'ai lu !

 

Eprouvée par son terrible séjour en prison, l'ex inspectrice des forces spéciales Sarah Geringën aimerait reprendre un vie plus normale mais surtout plus calme. Un calme de courte durée puisque la première nouvelle qu'elle apprend une fois sortie de cellule est celle du décès de son père, sauvagement assassiné. Son corps a été retrouvé recouvert d'une étrange poudre blanche non identifiée, les extrémités gangrenées et une clé ouvrant on ne sait quoi dans l'estomac. L'horrible rictus de douleur dans lequel son visage s'est figé paralyse Sarah qui se demande si elle connaissait vraiment son père et s'il n'avait pas des ennemis. Son enquête pour trouver les responsables et les réponses à ses questions va la mener droit vers les forêts obscures de Norvège et les plaines glaciales de Sibérie, découvrant en chemin un vieux manoir perdu dans les bois qui s'apprête à lui livrer un sombre secret familial pouvant être lié au meurtre de son père. Au loin, Sarah entend l'appel terrifiant de l'île du Diable ...

 

Et c'est un pari gagné pour cette trilogie que j'ai adoré du début à la fin ! Même si ma préférence va au tome un (Le cri) j'ai adoré retrouver Sarah qui a vécu des choses terriblement difficiles dans le tome précédent et qui va mettre tout son coeur dans l'enquête pour tenter de les surmonter alors même qu'elle est en deuil. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, le rythme étant haletant et l'auteur ne laissant aucune place au doute quant à ses connaissances en matière de sciences, de politique ou encore dans le domaine de la médecine (et notamment de la psychiatrie). Le tout englobant un fait réel peu connu, ce qui renforce le côté impressionnant du récit ! J'ai réussi à deviner deux gros événements de l'histoire mais ça n'a pas du tout dérangé ma lecture. J'était même plutôt fière de moi et je me réjouis de démarrer son autre saga (trilogie ?) dont j'ai déjà le tome un en ma possession 😜

 

=> Une citation qui m'a marquée : "Jamais elle ne s'était sentie aussi déroutée qu'en cet instant. Son existence était à l'image de cette chambre qu'elle avait dévastée.(page 149)

 

 

Les souvenirs de Ferdinand Taupe

Mickaël BRUN-ARNAUD

Editions L'ECOLE DES LOISIRS

Parution : mars 2022

 

 

C'est rare que vous voyez des romans jeunesse par ici mais ce mois-ci il y en a eu deux, à commencer par ce tome un d'une saga qui me tentait énormément. J'avais pu le faire dédicacer à l'occasion d'une rencontre avec l'auteur dans ma librairie quelques mois plus tôt 😍

 

Archibald Renard vit et travaille dans la jolie forêt de Bellécorce où il tient une librairie au creux du chêne. Chaque animal peut venir y déposer son manuscrit dans l'espoir qu'il soit un jour acheté et surtout lu. Ferdinand Taupe a été l'un de ces animaux des années plus tôt lorsqu'il y a déposé ses mémoires. Mais aujourd'hui il regrette cette décision car il est atteint de la terrible maladie de l'Oublie-tout qui lui prend progressivement tous ses souvenirs. Des souvenirs de ce qu'il a fait, de son enfance, de ses parents, de ceux qu'il a aimé et qui se trouvent dans cet ouvrage. Il n'a donc pas d'autre choix et doit coûte que coûte retrouver ce livre avant qu'il ne soit trop tard. Aidé du libraire qui va devenir son ami, les deux compères s'apprêtent à vivre un voyage inoubliable au coeur de la forêt et à faire des rencontres qui les marqueront à jamais.

 

Ce roman avait tout pour me plaire en tant que grande fan de l'automne, des forêts et des animaux (notamment des renards). Je peux vous dire que je n'ai pas du tout été déçue et qu'il a même été au-delà de mes espérances. Je savais que je lisais un roman jeunesse et je ne m'attendais clairement pas à ce que ce texte soit en fait aussi universel et compréhensible aussi bien du point de vue d'un enfant que d'un adulte qui y verra la même thématique, cette terrible maladie d'Alzheimer qui prend tous les souvenirs, mais sous un angle différent. L'enfant va apprendre plus facilement de quoi il s'agit sous les traits des animaux (qui en fait sont profondément humains dans leurs manières d'être) tandis que l'adulte verra le sens profond de la douleur ressentie par l'animal et son entourage face à cette maladie qui évolue et handicape très rapidement. Je me suis attachée à ce binôme insolite et à tous les animaux rencontrés en chemin qui ont eux aussi de jolies histoires à raconter, souvent émouvantes. Attendez-vous à être très émus et peut-être à verser quelques larmes comme ça a été mon cas ! Mais je vous rassure ce n'est pas un roman triste, il est d'ailleurs très lumineux, poétique (la plume de l'auteur est superbe), drôle et ultra gourmand. Je parie que vous aurez envie de prendre une tasse de thé et de déguster une part de tarte aux amaudes chez Pétunia Marmotte 😁 Je me réjouis déjà de lire la suite qui sort l'an prochain !

 

=> Une citation qui m'a marquée : "L'audace, ce n'est pas de se forcer à faire ce que l'on n'aime pas faire, c'est d'avoir le courage de changer les choses.(page 189)

 

 

La cuisinière de Castamar

Fernando J. MUNEZ

Editions CHARLESTON

Parution : juin 2022

 

 

J'avais reçu ce roman à la superbe couverture de la part des éditions Charleston et il me tardait de le découvrir, ayant entendu beaucoup de bien de la série du même nom.

 

1720, Clara Belmonte doit à tout prix trouver un travail suite au décès de son père et à la ruine de sa famille qui s'en est suivie. Une place de commise de cuisine lui est offerte au château de Castamar et elle accepte sans hésiter, la cuisine étant une grand passion pour elle. Alors qu'elle s'installe et prend ses marques elle fait la rencontre du duc, don Diego, qui erre sur le domaine comme une âme en peine depuis le décès de sa femme neuf ans plus tôt. Mais il doit absolument retrouver sa place dans l'aristocratie espagnole et c'est ainsi qu'il décide d'organiser une grande fête avec des gens de la haute société. L'agitation règne au château et les domestiques doivent tout faire pour que l'évènement soit parfait aussi bien côté jardins que côté chambres et évidemment aussi côté cuisine. La seule chose que don Diego n'avait pas anticipé serait l'arrivée de cette jeune femme timide et différente qui révolutionnerait les cuisines de par son talent et son inventivité et surtout la réaction de son coeur meurtri par les épreuves à son contact ...

 

Je n'en dis pas plus mais si vous aimez les Bridgerton, la Villa aux étoffes, Rebecca et les MacCoy foncez car c'est un condensé de tout ça que vous retrouverez dans ce roman, à la sauce espagnole ! Même si le début était lent le temps de présenter le décor et de présenter les personnages et leurs histoires respectives j'ai adoré ce roman qui est un véritable page turner ! Tous les ingrédients sont réunis pour passer un bon moment de lecture : amour (et amours interdits), amitié, secrets de famille, jeux de pouvoir, mensonges, trahisons, complots, Histoire et batailles à l'épée 😱 Sans oublier le côté gourmand avec des festins incroyables préparés par Clara, ce personnage très émouvant qui souffre d'un mal dont je ne parlerai pas mais que vous découvrirez en lisant. Autant j'ai adoré son personnage et celui du duc autant j'en ai détesté d'autres (mais j'ai adoré les détester haha) ! C'est donc une super lecture que je ne peux que vous conseiller.

 

A noter qu'il y a des scènes très difficiles à lire qui mettent en avant des pratiques de l'époque inadmissibles ... Ne parlons même pas de la condition de la femme et du commerce d'êtres humains qui m'ont déchiré le coeur 😢

 

=> Une citation qui m'a marquée : "C'était comme un code secret d'arômes et de saveurs, dont la clé était le soin apporté aux détails et à ces petites choses invisibles qui flattent les sens.(page 269)

 

 

La vie cachée de Lola

Dany ROUSSON

Editions PRESSES DE LA CITE

Parution : mai 2021

 

 

On passe à un roman qui m'attendait depuis très longtemps dans ma PAL et que j'avais envie de sortir cet été vu la couverture !

 

Angèle vit paisiblement son début de retraite à Saint-Quentin-la-Poterie, un petit village de campagne du Gard réputé pour ses poteries. Depuis son divorce elle occupe son temps en pâtissant, sa grande passion et passe du temps avec sa fille et ses amies avec qui elle aime refaire le monde. Mais derrière son sourire se cache encore le douloureux événement qu'a été le décès de sa mère Lola. Le jour où sa vieille tante Lucie, la soeur adorée de Lola, lui propose de venir la voir sur Lyon elle accepte, se disant que c'est une occasion inespérée d'avoir des réponses à ses questions concernant sa mère et les nombreuses zones d'ombre dont elle n'a jamais parlé. D'autant plus que Lucie n'avait jamais manifesté d'intérêt pour sa personne jusque là ... Mais sur place c'est un choc pour Angèle qui découvre les drames vécus par sa mère et sa soeur qui ont toujours été là l'une pour l'autre. Jamais elle n'aurait pensé apprendre autant de choses sur son passé familial à son âge 😥

 

Ce roman a été une jolie lecture ! Je m'attendais à un simple roman de terroir avec ses jolies descriptions de villes et villages français et quelques secrets de famille, mais je me suis surprise à trouver tout un contexte historique auquel je ne m'attendais pas et qu'on découvre au travers de l'alternance passé/présent. J'ai été très émue en lisant ce qui est arrivé à Lola et Lucie à un si jeune âge et de savoir qu'Angèle n'en avait jamais rien su. Je ne vous dirai évidement rien de ce qui s'est passé mais je pense que vous serez autant émue que moi ! Côté "terroir" attendez-vous à de jolies descriptions de villes et notamment de celle de Lyon qui m'a rappelé un voyage il y a quelques années et de bons souvenirs que j'en ai. 

 

=> Une citation qui m'a marquée : "Chacun sur terre devrait pouvoir s'épanouir loin du malheur. Avoir un coin de ciel bleu où vivre en paix.(page 269)

 

 

La maison

Michael MCDOWELL

Editions MONSIEUR TOUSSAINT LOUVERTURE

Parution : mai 2022

 

 

Je poursuis ma lecture de cette saga avec un tome par mois comme vous le savez et en ce mois d'août c'était au tour du tome trois qui m'attirait énormément de par sa couverture !

 

Alors que le monde entier est à la veille de la Grande Dépression, la petite ville de Perdido en Alabama commence aussi à être touchée par la crise économique. Les habitants craignent pour le futur de leurs entreprises y compris les Caskey qui ont peur de voir l'entreprise familiale faire faillite. D'autant plus qu'ils ont déjà fort à faire avec les querelles entre Mary-Love la matriarche et Elinor sa belle-fille qui ne se supportent toujours pas et se livrent une guerre sans merci faite de coups bas. La nouvelle génération de Caskey est d'ailleurs sur la bonne voie pour reproduire le schéma des aînées puisque des querelles démarrent aussi à leur niveau tel un effet miroir. C'est dans l'immense et obscure maison d'Elinor que les deux femmes vont se livrer LA lutte la plus imprévue de leur existence ...

 

Avouez que le résumé donne envie 😉 Je peux enfin dire que je suis convaincue par un tome de cette saga et que j'ai vraiment hâte de la poursuivre ! J'ai eu tout ce qui me manquait dans le tome précédent à savoir du rythme (on va de rebondissements en rebondissements), une maison qui fait office de personnage principal, des événements inquiétants pour apporter une dose de suspens supplémentaire et surtout le retour d'Elinor qui était peu présente dans le tome deux ! Tout ça réunit fait que j'ai passé un super moment de lecture, que je n'ai pas vu les chapitres défiler et qu'en plus de tout ça j'ai eu des réponses à certaines de mes questions !

 

Par contre je vous préviens il y a des scènes très difficiles à lire puisque le côté horrifique et surnaturel prend le dessus dans ce tome. C'est très bien dosé et écrit mais il faut s'accrocher. Tout le monde ne pourra pas lire ça (une scène en particulier) c'est évident ...

 

=> Une citation qui m'a marquée : "Quand l'heure viendra pour toi de réfléchir aux conséquences de tes actes, rappelle-toi que je t'ai offert une dernière chance.(page 169)

 

Autant en emporte le vent

Margaret MITCHELL

Editions GALLMEISTER

Parution : juin 2020

 

 

Si vous étiez déjà là l'an dernier vous vous souvenez sans doute que j'avais lu le volume un de ce monument de la littérature américaine ! Il me tardait de découvrir la suite cet été.

 

Nous sommes en 1866 et retrouvons Scarlett O'Hara qui est de retour à Tara, la plantation de coton familiale. Cette dernière a été ravagée par la guerre civile et Scarlett qui y a tant de souvenirs veut tout faire pour lui redonner son "charme" d'antan et subvenir aux besoins de ses proches qui ont beaucoup souffert aussi. Mais pour cela il faut des moyens financiers qu'elle n'a pas, la guerre ayant touché toutes les classes sociales. Un jour, alors qu'elle se rend à Atlanta, elle va revoir Rhett Butler, le contrebandier dont tout le monde se méfie et avec qui elle avait entretenu un jeu de séduction par le passé. Même si elle ne l'aime pas elle n'est pas insensible à son charme et à son portefeuille bien garni et profite du fait qu'il soit fou d'elle pour lui faire une proposition ...

 

Vous ne pensiez quand même pas que j'allais vous dire de quelle proposition il s'agit ? 😜 Il faudra lire pour le savoir mais c'est quand même très simple à deviner ! J'ai adoré ce second volume qui fait lui aussi plus de 700 pages (merci Gallmeister d'avoir divisé l'histoire en deux) sans aucun temps mort et retrouver ces deux personnages haut en couleur que sont Scarlett et Rhett. Aussi antipathiques l'un que l'autre, elle arrogante et manipulatrice, lui hautain et orgueilleux, ils sont pourtant mémorables et je me suis délectée de leurs chamailleries tout du long ! Le contexte historique lié à l'après-guerre civile était intéressant mais encore une fois cela reste en toile de fond comme la vie dans la plantation dans le volume un. Le roman ne porte pas exclusivement sur ces thèmes mais on ressent tous les conflits, notamment entre nordistes (les Yankees) et les propriétaires sudistes d'un côté et les esclaves de l'autre. On sent que les mentalités peinent à évoluer et que la société est en plein mutation. Depuis la fin de ma lecture j'ai appris qu'il y avait une suite écrite par une autre autrice et je me lancerais bien si j'ai l'occasion de la trouver (la suite pas l'autrice hein) 🙂

 

=> Une citation qui m'a marquée : "Les fardeaux sont faits pour des épaules qui sont suffisamment solides pour les porter.(page 689)

 

 

La bibliothèque des rêves secrets

Michiko AOYAMA

Editions NAMI

Parution : mai 2022

 

 

Voici mon premier roman des éditions Nami qu'il me tardait de découvrir et quand j'ai pu faire mon choix dans le catalogue c'est vers celui-ci que mon coeur s'est dirigé rien qu'en voyant la couverture et le titre 🤗

 

Sayuri Komachi est libraire dans une petite bibliothèque au coeur de Tokyo. Elle y conseille toutes les personnes qui viennent la voir cachée derrière son paravent. Certains sont jeunes, d'autres ont un certain âges, certains travaillent et d'autres sont au chômage ou à la retraite, mais ils ont tous un point en commun qui est celui d'être à un tournant de leur vie. Un changement doit s'opérer pour débloquer chacune de leur situation respective et c'est au travers des livres qu'elle va leur conseiller que Sayuri espère pouvoir les aider. Il y en aura forcément UN qui fera la différence pour eux ...

 

Je n'en dis pas plus car ce roman a la particularité de s'articuler comme un recueil de nouvelles puisqu'il y a plusieurs petites histoires qui sont présentées l'une après l'autre, la bibliothèque étant le lien entre elles. Une bibliothèque dans laquelle on se sent bien, comme si on était à la maison. C'est d'ailleurs en comprenant ça que j'ai compris la couverture. Il y a un côté calme comme souvent dans les romans japonais, mais aussi doudou, cosy et feel good. Je ne le considérerais pas comme un livre de développement personnel mais il s'en rapproche puisque chacun des personnages va rebondir et avancer dans son chemin de vie suite à un blocage et ce grâce au pouvoir des livres (et personnellement j'y crois). C'est également un livre porteur d'espoir dans lequel chacun des personnages parle de ses rêves qu'il aimerait réaliser et je suis certaine que vous vous reconnaîtrez dans l'un ou l'autre. Pour ma part c'était le cas !

 

Ce n'est pas un point négatif mais qu'il devrait être mentionné sur la quatrième de couverture qu'il s'agit de courtes histoires. Ça ne plaît pas forcément à tout le monde donc c'est mieux de l'indiquer je pense.

 

=> Une citation qui m'a marquée : "Un rêve ne peut pas "se terminer" tant qu'il existe.(page 93)

 

 

Le complot Vatican

Steve BERRY

Editions LE CHERCHE MIDI

Parution : juin 2022

 

 

On passe à un service presse reçu de la part de Benoît du Cherche Midi qui connaît mon amour pour les romans historiques ! Il s'agit de la première enquête d'un nouveau personnage de cet auteur habitué aux sagas que je ne connaissais que de nom.

 

Nick Lee aime plus que tout son métier en lien avec la sauvegarde des oeuvres d'art en péril à l'UNESCO. De passage en Belgique et plus précisément à Gand, il compte bien en profiter pour admirer quelques oeuvres d'art mais surtout pour retrouver une vieille amie qui a beaucoup compté dans sa vie et qu'il n'arrivera jamais à oublier : Kelsey. Devenue religieuse, elle est aussi restauratrice de tableaux et travaille actuellement sur un chef d'oeuvre de la peinture flamande de 1428. Mais alors que Nick arrive sur place c'est le drame puisqu'un attentat vise l'oeuvre ! Il se demande alors ce qu'elle pourrait bien cacher comme secrets et qui en a après. Ce qu'il ignore c'est qu'en 1209, une mystérieuse société secrète menée par les soeurs-servantes de Saint-Michel protégeait d'étranges reliques liées aux premières heures du christianisme au péril de leur vie ...

 

Si vous aimez les thrillers historiques foncez lire celui-ci qui m'a fait remonter le temps et l'Histoire à toute vitesse, me laissant peu de temps pour respirer entre les actions ! Les rebondissements et révélations sont nombreux et on apprend énormément de choses (du moins si comme moi vous en savez peu sur le sujet et l'époque), ce qui rend le tout d'autant plus passionnant. Le mélange entre l'art, l'Histoire et la religion est bien fait, cohérent dans ses transitions et la plume de l'auteur rend le tout addictif ! Je n'ai absolument rien vu venir concernant les secrets de ce chef d'oeuvre de la peinture flamande et ceux de la société secrète des soeurs-servantes mais j'ai trouvé le dénouement absolument brillant et bien pensé 😮

 

=> Une citation qui m'a marquée : "Les erreurs engendraient toujours plus d'erreurs.(page 455)

 

 

Les fjords de Santorin

Nick ALEXANDER

Editions CHARLESTON POCHE

Parution : janvier 2022

 

 

On poursuit avec une lecture beaucoup plus estivale et ce roman ensoleillé reçu de la part des éditions Charleston en début d'année que je voulais garder pour les beaux jours.

 

Becky n'avait qu'un rêve quand elle était enfant : avoir un papa et une maman. Comme ses petits camarades d'école elle rêvait de cet équilibre en secret et se prenait même à s'inventer un père, sa mère Laura n'ayant jamais voulu parler de lui. Une attitude qu'elle n'a jamais vraiment comprise et qui l'a beaucoup affectée dans sa vie, déchirant progressivement les liens avec sa mère. Lorsque cette dernière lui propose un séjour mère/fille à Santorin Becky n'a qu'une idée en tête : la faire enfin parler, découvrir qui était son père et pourquoi il a disparu. Ce que Becky ignore c'est que vingt-cinq ans plus tôt Laura était déjà à Santorin et vivait un terrible drame qui bouleversait à tout jamais sa vie et celle de sa fille des années plus tard ...

 

En tant que grande fan d'histoires et secrets de famille je me réjouissais de lire ce livre qui en promettait énormément ! Je n'ai malheureusement pas grand chose de positif à en dire si ce n'est que l'auteur écrit très bien et retranscrit à merveille la beauté des paysages de l'île (on ressent même la chaleur c'est fou !). Cela donne d'autant plus envie de visiter l'île un jour 😉

 

J'ai cependant trouvé ce roman "trop". Trop facile, trop invraisemblable, des personnages trop pénibles et incompréhensibles, une mère qui ment trop à sa fille et des comportements trop horribles. La thématique de fond dont je ne peux évidemment rien dire et qui est en lien avec le passé de Laura est dure et pourtant tous ces "trop" ont fait que je n'ai pas ressenti grand chose pour les personnages ... Je me suis sentie vraiment détachée de ma lecture comme si je n'y croyais pas et parce que je ne comprenais pas les personnages. Quand est venue la fin ce n'était pas mieux puisque je m'y attendais et que je l'ai trouvée là encore trop facile, me disant "tout ce gâchis pour ça ??". Vous l'aurez compris c'est donc une lecture très mitigée et j'en suis la première déçue mais je tenterai peut-être quand même un autre roman de l'auteur un jour si j'en ai l'occasion !

 

=> Une citation qui m'a marquée : "J'ignorais tout de l'amour, et j'ai choisi de croire que c'était ce que je ressentais à ce moment-là.(page 35)

 

Ma lecture suivante a été le manuscrit "La Duchesse de Buckingham" de Shannen Malka lu dans le cadre des Voix Hurlevent dont je vous parlais dans l'introduction et dont je ne peux à ce jour pas encore vous parler en détail. Je vous donne donc rendez-vous dans le bilan de septembre pour vous révéler ma chronique et la photo avec la couverture du livre 😁

 

 

La Carte des Confins

Marie REPPELIN

Editions PKJ

Parution : mai 2021

 

 

Ce roman était dans ma PAL depuis plus d'un an alors qu'il me tentait énormément depuis sa sortie mais allez savoir pourquoi je ne l'ai pas lu avant ! Une chose était sûre il fallait que je le lise cet été et c'est désormais chose faite 😉

 

Callie a un don : celui d'être une voleuse hors pair. La jeune femme aux longs cheveux cuivrés fuie un passé qui ne cesse de la hanter et se réfugie dans sa quête de trésors en tout genre. Un jour elle va mettre la main sur un mystérieux compas enchanté permettant selon la légende de trouver la légendaire Carte des Confins. Ces terres, personne n'en est jamais revenu et pourtant bon nombre de pirates rêveraient de dire qu'eux l'ont fait. Blake Jackson, le jeune capitaine de l'Avalon, en fait partie et c'est alors que l'idée lui vient d'une alliance avec Callie pour arriver à ses fins ! Mais la jeune femme a une forte personnalité et lorsqu'elle embarque à bord de ce navire que tout le monde redoute en mer rien ne va se passer comme prévu ...

 

Quelle jolie lecture pour finir ce mois d'août ! Même si elle est considérée comme jeunesse elle plaira à tous les âges j'en suis certaine et étant fan d'histoires de pirates depuis toute jeune dans la littérature aussi bien que dans les films je ne pouvais que me sentir bien dans le récit et sur ce bateau puisque j'avais vraiment l'impression d'y être 😃 On découvre ce qu'est le quotidien sur un navire et comment vivent ses "passagers" aussi bien par beau temps que par tempête. Je me suis attachée à Callie qui malgré sa douceur apparente cache un vécu difficile et un sacré caractère qui contraste avec Blake qui lui paraît dur en apparence alors qu'il a un coeur énorme quand on apprend à le découvrir. J'ai trouvé que la petite dose de magie était ni trop ni trop peu et qu'elle s'intégrait à merveille au récit dont je me réjouis déjà de lire la suite (qui est déjà sortie) !

 

=> Une citation qui m'a marquée : "A toi de voir si tu préfères être vivant maintenant ou vivant dans les légendes de demain.(page 414)

 

Lectures du mois : 11

 

 

Et voilà pour ce dernier bilan lecture estival dans l'ensemble plutôt positif avec seulement une lecture mitigée (je ne peux même pas parler de flop) ! 

 

Je ne suis pas mécontente de dire au-revoir au mois d'août et de passer à des lectures plus automnales dans le cade de mon Happy Fall Challenge (mais pas que), mais avant cela place aux romans de la rentrée littéraire que vous découvrirez donc dans le prochain bilan mensuel 🙂

 

Et vous, qu'avez-vous lu au mois d'août ? Votre bilan était plutôt positif ? Avez-vous fait de belles découvertes ? Je vous attends dans les commentaires pour en discuter.

 

D'ici là prenez soin de vous et n'oubliez pas de lire !

 

 

XXX

 

 

Cécilia ♡

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Beau bilan, la cuisinière de Castamar et la bibliothèque des rêves secrets me tentent beaucoup !
Répondre
C
N'hésite pas !
D
J'ai acheté la cuisinière de castamar suite à ton avis.<br /> Et les livres des éditions hurlevent me tente beaucoup.<br /> Merci pour tes super retour
Répondre
C
Merci à toi de me lire et de me faire confiance dans tes choix de lecture :)
Q
Très beau bilan ! La cuisinière de castamar me tente bien et celui des éditions Hurlevent aussi 😊
Répondre
C
J'ai hâte de pouvoir vous en dire plus !
L
Coucou Cécilia, je prends enfin le temps de lire tin blog. Que de belles chroniques et d'envies livresques pour nous. Merci
Répondre
C
Avec plaisir et bienvenue par ici :)
S
Un joli bilan !! Certaines de ces lectures sont dans ma wishlist ;-)
Répondre
C
Ah génial !!
E
Coucou, je suis de retour ça faisait longtemps j'ai bien envie de lire La carte des Confins, mon coup de coeur revient à notre première ENC Hurlevent évidemment!
Répondre
C
Une si belle lecture !
C
Un joli bilan !!! <br /> La cuisinière de Castamar me tente beaucoup ! <br /> Merci pour ces avis. Ma wishlist s'agrandit 😆
Répondre
C
Désolé mais en même temps c'est tellement chouette de lire :D
M
Beau bilan Cécilia 💪👏 le Nicolas Beuglet me tente beaucoup !
Répondre
C
Je ne peux que te le conseiller :D
S
Quel bilan et avec une belle et longue chronique à chaque fois. Vraiment tu m’épates lire j’aime beaucoup mais j’ai un retard de chronique. J’ai des lectures de juin dont j’ai fait la photo qui attendent ma publication 🤔🤔 j’ai un peu procrastiner durant ces vacances.
Répondre
C
Septembre est peut-être l'occasion de planifier de bonnes résolutions concernant tes chroniques éventuellement :)